Video-surveillance

jeudi 26 février 2009
par  GIOM
popularité : 91%

Tandis que nos héros tentent au péril de leur vie de sauver la Galxie face à la "Légende des Astres", un sombre vaisseau se pose sur la planète désolée de Kessel...

L’étoile la plus proche perçait encore difficilement les volutes de fumée qui dansaient dans le vent aride de la planète désertique. Les pics des montagnes autour déchiraient le ciel gris et accentuaient l’austérité des lieux. Seuls des esclaves ou prisonniers pouvaient subir le fait de vivre ou survivre ici.
Les structures de la base impériale étaient encore chaudes de la bataille inégale qui s’était déroulée sur les lieux. Un vaisseau, couvert d’un Dark Rackam blindage brillant entièrement noir, se posa sur la plateforme. Une silhouette humaine, d’une taille et d’une stature imposante descendit lentement de la passerelle. Le bruit des bottes noires qui s’écrasaient sur les gravas brisait le silence alentour. Les pas s’arrêtèrent brusquement et une main gantée se pencha vers le sol, ramassant le manche d’un sabrelaser. La lame rouge illumina le visage marqué par une partie du visage entièrement cybernétique de l’imposante silhouette.

- Ainsi, il a perdu son arme. Etrange…
Le Jedi Noir fut interrompu dans ses pensées par l’arrivée d’une Colonelle à l’imposante chevelure de jade, escortée par un groupe d’officiers et de soldats de chocs impériaux.

- Seigneur Rackam, s’inclina-t-elle sobrement, je viens juste d’apprendre votre visite. C’est un honneur. Mais vous auriez dû nous prévenir…

- Les rebelles qui se sont enfuis impunément de Kessel. Vous avez filmé leur évasion ? répondit la voix grave presque gutturale.

- Pas évadés, Seigneur Rackam. Nous les avons laissé s’échapper. Le Seigneur Sedriss lui-même…

- Je me fiche de vos excuses ou de vos raisons !, coupa-t-il. Les vidéos de surveillance !

__1__

Quelques minutes plus tard, dans les appartements personnels de la Colonelle Zabreskana Kopeltchana...

- C’est bien ce que je pensais. Elle s’est donc acoquinée avec eux. Intéressant… Très intéressant, même. Ce sera l’occasion de faire d’une pierre deux coups.

- Maître, si je puis me permettre, s’enquit prudemment un des deux jeunes humains à côté, le sabrelaser… Ils s’en sont débarrassés. Volontairement. Serait-il possible que…

- J’ai vu ! Peu m’importe, dans l’immédiat ! Il viendra jusqu’à moi, tôt ou tard. Elle, par contre, je dois mettre rapidement la main dessus !

Le jeune apprenti baissa la tête et recula humblement, tentant de se faire oublier en regardant du coin de l’œil celui qui ne pouvait être que son jumeau.

- Merci de votre aide, Colonelle. Vous aviez vos ordres. Je ne vous en tiendrai pas rigueur. Tachez de me tenir informé si vous aviez d’autres informations sur ces rebelles.

- A ce sujet, Seigneur Rackam, répondit la Colonelle, son autorité et la fermeté de sa voix retrouvée, j’ai peut-être une information qui pourrait vous intéresser. Cette créature, le wookiee, que nous avons vu sur les images. Nous avons interrogés quelques uns des survivants de sa race. Ils sont formels, c’est sa sœur et ses deux frères qu’il est venu libérer. Je ne savais pas que ces bêtes pouvaient ainsi s’attacher ! Et au sujet de sa sœur…


Une information non connue des personnages du groupe, évidemment.


Sites favoris


26 sites référencés dans ce secteur

Brèves

12 août 2018 - Nouvelle URL pour le forum des Altariens

L’adresse Internet du forum des Altariens est désormais la suivante : http://altaride.forumactif.com

30 avril 2013 - Réouverture du site des Altariens

Bonne nouvelle !
Le site de la guilde d’Altaride a migré vers son nouveau serveur, qui est (...)

26 avril 2008 - Projet de portail altarien de jeux de rôle

Bon, histoire de lancer un sujet polémique...
Star Wars Guerre Civile est une campagne de jeu (...)

26 septembre 2007 - Le retour du site

Bienvenue à nouveau dans nos pages !
Après une petite période compliquée au niveau de la gestion (...)

4 septembre 2006 - Maintenance du site

La Guilde d’Altaride se modernise et s’est procuré un nouvel hébergement.
Le site est donc (...)