L’Apocalypse selon Calysto

Séance du 2/09/2010
mercredi 8 septembre 2010
par  Alex, GIOM
popularité : 91%

H-60
L’Héritier a diffusé une vidéo à toute la galaxie par un piratage médiatique à grande échelle dans laquelle il ordonne à un des membres du groupe Meduz de se rendre à un représentant du Sénat Galactique pour y être abattu sans quoi il détruira la station spatiale Calysto et ses deux cents millions d’habitants par la même occasion dans soixante heures. Les photos d’Illa Spears, d’Isak Tyrel, de Dorian Boff et de Wonwook sont diffusées et font le tour de la galaxie.

H-59
Le vaisseau loué par Illa étant par chance équipé d’un communicateur longue distance, lui et Isak sont rapidement mis au courant de l’ultimatum de l’Héritier. Zara, la jolie rousse pirate de l’espace qui les accompagnait est impressionnée par la carrure de l’ennemi du Meduz. Après tout, ne reconnait-on pas la valeur d’un héros à la terreur qu’inspirent ses ennemis ? Femme fatale, moitié sous le charme du beau, du terrible et du parfois touchant parfois puant de maladroitesse Illa, elle est forcée à reconnaître la valeur du groupe. Le trio décide de partir en direction de Calysto et de décider d’un plan en route.

H-55
Le groupe plonge enfin en hyperespace après avoir réparé l’hyperdrive suite à une mauvaise manipulation du pilote.

de H-55 à H-20
Illa et Isak réfléchissent à un moyen de contrer l’Héritier. Le groupe peu habitué à ce genre d’attaque ne se démonte pas et décide de riposter avec la même arme, les medias. Illa prépare un discours galvanisant encourageant la galaxie à prendre les armes et à se rebeller contre l’Héritier et ne pas plier à ses caprices.
La station spatiale Calysto

H-20
Arrivée sur Calysto. Vu du vaisseau, la pagaille règne, les habitants fuient de toute part, la défense se désorganise plus qu’elle s’organise malgré la présence d’une presque imposante flotte de la Nouvelle république. Isak prend contact avec V’laë, la responsable de la station Calysto, une Twi’lek. Pendant ce temps, Illa, aidée de Zara fait filmer son discours et y met tellement de cœur qu’il restera dans l’histoire comme une référence n’ayant rien à envier aux meilleures interpellations publiques de Mon Mothma ou autre politicien de renom en temps de guerre.

"Habitants de la Galaxie,

aujourd’hui, un individu du nom de l’Héritier a menacé de détruire la station Calysto si un membre du groupe Meduz ne se sacrifiait pas. Moi, Illa Spears, membre du groupe Meduz et réclamé par l’Héritier, je vous dit que l’Héritier ne s’en est pas pris seulement aux membres du groupe Meduz, il s’en est pris à vous, à la liberté, à la Galaxie toute entière. Si nous cédons aujourd’hui à ses caprices, nous seront condamnés à céder demain et à céder toujours. C’est pourquoi je vous invite, où que vous soyer, habitants de la galaxie à vous opposer à l’obscurantisme de ce tyran. Et nous, le groupe Meduz, seront aux premières loges. Nous n’avons pas peur, nous avons confiance en vous. C’est pourquoi nous sommes en ce moment même sur Calysto. Isak Tyrel, membre du groupe Meduz et aussi réclamé par l’Héritier a pris contact avec les autorités de la Nouvelle République. Leur flotte est en route pour protéger Calysto. C’est en unissant nos forces que nous vaincront.
Enfin je pense aux habitants de Maison, qui sont loin et qui me sont si cher. Je ne vous oublie pas. L’Héritier est à l’origine des troubles auxquels nous sommes confrontés ces derniers temps. Lutter contre l’Héritier, c’est aussi penser à la sécurité de Maison, c’est mon devoir envers vous. Nous sommes à l’aube de créer sur Maison un havre de Paix, un carrefour culture l et un pôle économique dynamique.
Je pense à vous tous, celles et ceux et celle [clin d’œil] qui lutteront sans relâche à nos côtés.

C’était l’appel du 20 Yelona de l’an 11 par Illa Spears, membre du groupe Meduz en direct de Calysto"

Rapidement, la vidéo fait le tour des média de la station et est relayée dans plusieurs médias ailleurs dans la Galaxie. Pour retrouver un phénomène médiatique d’une telle ampleur, il aurait fallu remonter dans le temps au moins... d’une quarantaine d’heure !
Magda, la jeune journalisteA la sortie du studio, après avoir manqué les lèvres de Zara, Illa est happé par la délicieuse et jeune, très jeune, journaliste Magda, qui n’est pas sans rappeler la grande Telma Al’Tassine, accompagnée d’un petit blondinet à peine plus vieux qu’elle mais qu’elle commande au doigt et à l’œil. Elle propose d’interviewer Illa en exclusivité. Celui-ci accepte avec plaisir. A la fin de l’interview, elle demande, d’une manière qui en impose, à Illa de le suivre en direct et de faire le meilleur reportage de guerre filmé en réel depuis celui fait sur le plus grand SpecForce que la Nouvelle République ait connu, à savoir le beau Chelicolav Cal’Podigno, celui qui manipulait les armes, les cartes, l’argent, le verbe et les femmes comme personne. Illa ne pouvant résister à belle femme, fut-elle en devenir, accepte à moitié et à contrecœur.

Isak apprend que, sur ses conseils, la sécurité de Calysto a trouvé des explosifs dans le système électrique et se propose de participer à la recherche des engins de destruction. En discutant avec la responsable Twi’lek, il apprend que la violence a augmenté légèrement ces derniers temps. Ne tombant pas dans le raccourci facile d’attribuer cette rage à une minorité ou à l’approche des "un an" de la station, annonciateur de défoulement, il remarque la similitude de ce phénomène avec celui qu’il avait observé sur Monoï où l’eau avait été infectée par un produit puant le côté obscur et exacerbant la violence des personnes la consommant. Ses analyses de l’eau infirme cette hypothèse mais ne reculant devant aucun échec, le jeune Jedi plein de talent combine sa longue pratique de la science de la médecine et des méandres de la force. Il pense alors au système d’aération. Il prend une escouade de soldat de Calysto avec lui. Mais dans son enquête, il rencontre la résistance improbable d’ouvriers armés, s’opposant violemment à son groupe. Les ouvriers ouvrent le feu auquel les soldats répondent. Le sang d’Isak n’a pas le temps de faire un demi-tour qu’il dégaine l’arme millénaire des chevaliers Jedi, non pour engendrer la violence mais pour contrer tous les tirs de chacun des côté. La fusillade gagne en intensité mais l’action emprunte du côté clair de la Force du jeune jedi permet d’éviter l’hécatombe. Dans cette tragédie, Isak voit une preuve supplémentaire qu’il approche du but. Il triomphe quelques instants plus tard en démontant une étagère et dégageant une substance empestant le Côté obscur et au sens propre diffusant par les airs le produit provoquant cette rage gratuite et irrationnelle. Il fait alors passer le message pour tous les services de sécurité et pour le maximum de personne de porter un masque. Son action fait échouer une des premières menaces de l’Héritier sur la station, la faire sombrer dans le chaos en laissant ses habitants s’entretuer.

La belle Lucy Uno Au même moment, la belle et pétillante Lucy Uno, mise au courant de la menace de l’Héritier et de la réponse de ses amis du Méduz décide de contribuer à sa manière à l’échec du plan de l’horrible personnage. Sa perspicacité n’ayant d’égal que sa beauté, elle aide efficacement à la recherche des explosifs. Les fruits de son enquête sur place lui permettent de déterminer une zone de la station d’où les hommes de l’Héritier opéreraient. L’heure H n’ayant pas été atteinte, elle pense avoir une bonne chance de trouver la source et d’empêcher le pire d’arriver. Elle s’intéresse de près à une grille d’aération qui lui semble mener tout droit à son but.

Pendant ce temps, Jazz, le corps encore tout boursouflé des brulures de ses dernières péripéties qui auraient fait mourir n’importe quel autre héros, est lui aussi sur Calysto, accompagné de Moréa, la fille d’un des plus grands Jedi de toute la Galaxie encore un vie. C’est alors que Balthazar, grand amateur d’arts martiaux au physique imposant, reconnaît l’un des plus grands experts de toute la galaxie en arts martiaux en la personne de Jazz. Il est très étonné de rencontrer Moréa qui n’est autre que la fille de Gisho, son Maître Jedi. Ils sympathisent ensembles et se découvrent des points communs autant dans les aptitudes martiale que dans la connivence avec cette énergie mystique qui traverse toute la vie de la Galaxie ou que dans les connaissances réciproques.

L’improbable trio remarque les formes harmonieuses, de dos, de la belle Lucy Uno qui se faufile dans un conduit d’aération. Elle les met rapidement au courant et ils décident de poursuivre à quatre dans les entrailles de la station. Ils arrivent à une salle gardée par trois barabels. Ils élaborent une fine stratégie afin de les prendre par surprise et d’optimiser leurs talents combattifs. Balthazar se précipite le premier et se sert d’un des adversaires comme bouclier, Jazz distribue généreusement poing et pieds et Lucy arrose le tout de son arme, chaude comme la braise. Le combat est expédié d’une main de maître. Le sort semblant frustré de cette victoire facile, une escouade alertée par le bruit se présente et ce sont dix adversaires qu’il faudra terrasser cette fois. La bataille fait rage comme jamais. Les coups et les tirs fusent, la chair de barabel brule et s’ecchymose... Deux grenades sont lancées, Jazz en revoit une par télékinésie, les deux camps subissent chacun une explosion, finement évitée pour nos amis, moins par les ennemis. Balthazar réplique en utilisant des grenades chipées sur le corps inerte d’un adversaire. Jazz est soudainement touché par un perfide tir ennemi et manque de s’écrouler mais c’était sans compter son appel in extremis à la Force qui lui permet de se maintenir conscient. Le combat, bien plus dur est néanmoins gagné par nos héros. Ils remarquent alors un informaticien tapotant frénétiquement sur une console. Un tir électrise la console et l’utilisateur. La machine part en feu, l’homme dans un sursaut va valider son action quand Jazz repousse la main par ses pouvoirs télékinétiques. Balthazar tente de récupérer des informations avec une IA portable. Le calme étant revenu, le groupe note la présence d’explosifs reliés à des bidons remplis de contenu probablement hautement explosif et met le tout hors d’état de nuire sans provoquer de catastrophe. Un Barabel armé jusqu'aux dents

H-10
Après une demi-heure de sommeil inutile, Illa qui a réussi à se débarrasser temporairement de son duo de journalistes tout juste post-pubère, rejoint incognito la belle Zara avec fleurs et petit déjeuner quasi-romantique. Il en engouffre néanmoins les trois quarts. Au dehors du vaisseau, une jeune femme se fait poursuivre par deux hommes emplis de vice. Illa les mets hors d’état de nuire. Il convainc la demoiselle qui a reconnu l’auteur de l’appel du 20 Yelona de lui faire confiance et qu’il va empêcher l’Héritier de nuire aux habitants. Elle s’en va convaincue. Illa s’en retourne auprès de la rouquine qui le houspille, critiquant la volonté de son presque-Jules de sauver cette station, quête désespérée lui fait-elle remarquer, alors qu’ils auraient mieux à faire... autre part. Illa ravit un léger baiser à la belle et s’en va accomplir sa mission. Zara la Rousse

H-9
Tous nos héros se retrouvent au cœur de station où un énorme conduit d’eau, pilier porteur de la station est sur le point de s’effondrer. Le spectacle est catastrophique. La colonne de cinquante mètre de diamètre commence à se fissurer, des fuites apparaissent ça et là et ce n’est que question de minutes avant que tout s’écroule et que les vies soient emportées par les eaux. La scène est filmée par le duo de jeunes journalistes. Les esprits sains et les corps sains s’organisent. Isak et Balthazar ont la même idée simultanément, pourquoi ne pas utiliser des cables portés par un air speeder pour faire le tour du pylône et ainsi le renforcer ? Des câbles sont bien présents mais pas assez long, Illa réclame des soudeuses. Les jedi usent de leurs pouvoirs pour boucher les trous à l’aide de plaques de métal pendant que les autres commencent à souder les câbles entre eux. Illa est alors subitement pris d’une crise de spasme qui ne s’arrête qu’à l’arrivé de Zara qui en profite pour pavaner arguant qu’il n’arrivera à rien sans elle. Jazz prend un airspeeder attaché à la soudure de câble et commence à faire des tours de pilier pour renforcer la structure. L’idée étant de gagner du temps pendant que le débit s’amenuise à mesure que des vannes sont fermées par les administrateurs de la station. Une grosse fissure éclate alors pour former un gros trou vomissant un violent jet d’eau. Isak n’écoutant que son courage prend un airspeeder et l’encastre dans le trou pour le combler. Son entreprise réussit mais il se retrouve malgré lui coincé dans la carcasse en retenant le liquide. Plutôt de céder à la facilité et de percer un trou pour sortir et ainsi réduire à néant son action, il préfère plonger à l’intérieure du pylône, prenant le risque d’y laisser la vie. Illa mis au courant d’une part que son ami est en danger et d’autre part qu’il est équipé d’un propulseur dorsal, s’élance à sa recherche. Il parcourt les fissures à taille humaine pour le retrouver. Redoublant d’effort et manquant de sombrer dans l’eau et dans l’inconscience, Isak lance son grappin et arrive à s’accrocher à une fissure. Il est trouvé et aidé par Illa et ils arrivent non sans mal à se hisser sur le vaisseau de Jazz.

H-6
L’eau a envahi l’énorme salle et il ne reste plus que quelques ilots mais les actions combinées du groupe ont permis d’éviter le pire, le débit s’amenuise à même vitesse que les risques pour finalement devenir bénin. Lucy entre conseils de drague pour le jeune caméraman et sauvetage de station trouve le temps d’analyser les données informatiques récupérées par Balthazar et découvre avec stupeur un plan d’attaque par la flotte de l’Héritier sur la cible de... Coruscant, récent nouveau centre Néo-Républicain. Relayée par Balthazar qui a des contacts sur Calysto, l’information est rapidement transmise et la flotte de la liberté abandonne sa position pour retourner aider le cœur. Les X-wings de la flotte Républicaine
Une énorme secousse fait trembler la station, les héros apprennent avec horreur qu’un des "bras" de la station vient de se décrocher, condamnant certainement des millions d’habitants. La Twi’lek apprend alors au groupe qu’une mesure radicale mais indispensable doit être prise, organiser la destruction des étages inférieur de la station, sacrifiant des milliers de vie, les derniers habitants du bas n’ayant pu évacuer et les techniciens en charge de cette destruction pour sauver les millions d’habitant encore présent du haut. Choix impossible pris d’une main de fer et les yeux emplis de larme par la femme en charge de la station. Le Meduz et ses amis réquisitionnent un gros vaisseau et organisent alors une dernière action héroïque qui sauve des centaines de personnes des étages inférieurs avant la destruction salvatrice.

H-0 Une minute avant la fin de l’ultimatum.
Les héros se remémorent les pièges déjoués au cours des dernières heures. Le sabotage, les bombes, les soldats, le gaz violent, l’effondrement du pilier... tout cela aura-t-il été fait pour rien ? Tous retiennent leur souffle alors que les dernières secondes s’écroulent.

H-0 Fin de l’ultimatum
Les montres de Illa et Lucy sonnent de concert. A bord du vaisseau emmenant les derniers heureux sauvés, tout le monde retient son souffle. Moréa serre fort la main de Jazz dans les siennes. Balthazar, tel un tigre se tient prêt à bondir au moindre souffle. Isak s’ouvre à la Force. Illa sourit à Zara d’un air faussement sûr de lui, sous l’œil scrutateur de Lucy. Et dans un silence de mort... rien ne se passe. L’ultimatum de l’Héritier a expiré et Calysto n’a pas été détruite. Soupir de soulagement. Mais à l’image de ce qu’il reste de la station, la victoire est amère... Des millions de victimes, une station qui ne sera pas reconstruite après ce second désastre, la galaxie divisée entre ceux qui pensent qu’Illa Spears a failli à sa mission contre l’Héritier et ceux qui rejoindront la bannière de la femme Twi’lek et qui, en accord avec le Meduz, lutteront sans relâche contre l’Héritier, qui se trouve probablement aux abord de coruscant, se délectant du spectacle des défenses dénudées de la planète se tordre de douleurs face à sa flotte tout en priant pour que les chemins de l’hyperespace ramènent au plus vite les vaisseaux de la Nouvelle République...


MJ giom

PJ présents : Isak (Tutu), Jazz (Benoit), Illa (Alex), Balthazar (t-bo), Lucy (Ammo)


Sites favoris


26 sites référencés dans ce secteur

Brèves

12 août 2018 - Nouvelle URL pour le forum des Altariens

L’adresse Internet du forum des Altariens est désormais la suivante : http://altaride.forumactif.com

30 avril 2013 - Réouverture du site des Altariens

Bonne nouvelle !
Le site de la guilde d’Altaride a migré vers son nouveau serveur, qui est (...)

26 avril 2008 - Projet de portail altarien de jeux de rôle

Bon, histoire de lancer un sujet polémique...
Star Wars Guerre Civile est une campagne de jeu (...)

26 septembre 2007 - Le retour du site

Bienvenue à nouveau dans nos pages !
Après une petite période compliquée au niveau de la gestion (...)

4 septembre 2006 - Maintenance du site

La Guilde d’Altaride se modernise et s’est procuré un nouvel hébergement.
Le site est donc (...)