Babylone la grande

Journal d’Iris - partie du 04/08/2010
mardi 10 août 2010
par  GIOM
popularité : 95%

Nous voici à Babylone. Les nuits qui viennent vont nous permettre d’y faire nos premiers pas, déterminants si nous voulons nous y installer de façon durable.

Seconde nuit à Babylone.
Nous parcourons les rues qui sillonnent les hauteurs de la ville. Le quartier est superbe, même de nuit. Les philosophes terminent leurs discours au milieu d’étudiants plus ou moins jeunes. Des arbres bordent les rues et des gardes en arme sillonnent les allées.
Nous voici à la villa du Prince de la ville.

Bas-reliefs représentants IshtarLe bâtiment est impressionnant, ornementé de bas-reliefs glorifiant la déesse Ishtar dans des scènes représentant ses exploits militaires, politiques ou sexuels. Le jardin est très bien éclairé par un système de torches posées en hauteur.

Le soldat à l’entrée nous demande de déposer nos armes. Aoyuntaï me demande, moqueur, si je vais réussir à ne pas partir en courant à la rencontre de nouveaux Immortels. Remarque que j’ignore. Je préfère presque lorsqu’il hennit, il est plus amusant.
D’ailleurs, je me présente à la villa du Prince accompagnée de deux Gangrels et d’une Elue que je ne connais même pas. On a connu meilleure stratégie. Je laisse donc quelques mètres d’avance à mes compagnons de route.

Le Prince Jastur trône dédaigneusement sur une pile de coussins. Sur une tenture au-dessus de lui est brodé le symbole du clan daeva. A ses pieds sont assis une femme d’origine orientale et un homme grand blond et costaud probablement originaire du nord.
Il conserve un physique avantageux dans un corps pourtant à l’âge avancé. Il porte une toge élégante, décorée d’une clepsydre dorée en guise de pendentif autour du cou.

Jastur, Prince de BabyloneChacun se présente tour à tour et il est difficile de ne pas remarquer que le Prince s’intéresse à peine aux nouveaux Elus qui se présentent à lui. Même Météra, pourtant Daeva, attire à peine son attention.
Je réajuste mon écharpe aux multiples couleurs et me présente à mon tour. Cette fois les choses changent. L’assemblée et même le Prince semblent m’accorder toute leur attention. Ses yeux brillent même d’une lueur d’intérêt dont il faudra se méfier.
Le Prince prend la parole et explique que chacun devra faire ses preuves s’il veut se voir attribuer un territoire.
Voilà qui promet.

Tandis que Cush et Aoyuntaï quittent déjà la villa, je m’approche du Prince et lui demande une audience privée. Celui-ci accepte et me propose rendez-vous à la mi nuit. Je discute en attendant avec lui et ses deux acolytes qui se révèlent être ses infants. Jastur m’indique que la primogène daeva, la représentante de notre clan dans la cité, se nomme Sârdhanapal et vit dans le temple d’Adad, situé dans les nouveaux quartiers bourgeois, de l’autre côté du fleuve.
Je remarque que Météra quitte l’assemblée peu après, fuyant la conversation qu’elle avait avec un nosferatu, pour probablement se présenter à notre primogène.
Kallicé est elle aussi déjà partie, probablement retrouver ceux de son clan.

Minuit arrive et le Prince me propose, puisque je suis du clan et qu’il m’apprécie, de monter dans ses appartements privés. Parsiphal le Wisigoth, l’humain blond nordique et Gardjina, l’asiatique avec sa belle chevelure longue, nous accompagnent également. Tous deux portent également un pendentif avec une clepsydre dorée.
J’apprends rapidement que tous deux sont des infants de Jastur qui a beaucoup voyagé de par le monde.

A conversation est cordiale et les informations que j’apporte au Prince l’intéresse autant que je pouvais m’y attendre. Contre ces quelques renseignements détaillés, le Prince se propose de m’offrir un quartier. Au choix l’immense zone au nord et à l’est du palais impérial en ruine, de quoi me nourrir moi et mes « amis »… mais dans la zone la plus mal fréquentée et la moins plaisante de la ville ou alors un quartier beaucoup plus modeste en superficie, suffisant pour un seul Immortel mais situé le long de la rivière dans les nouveaux quartiers marchands. J’hésite. Mais Kallicé, Cush, Aoyuntaï ou même Météra ont-ils vraiment besoin que je m’inquiète pour eux ? D’autant qu’il ne faut pas se leurrer si, alors de nombreux Immortels résident dans la ville, ce quartier est toujours libre c’est qu’il ressemble bien plus à une source d’ennuis qu’à un véritable cadeau.
L’autre quartier en revanche, commerçant, riche, bien situé, correspond bien plus à mes attentes. L’inconvénient est que forcément quelqu’un d’autre aura vu son territoire diminué par mon arrivée.
Le Prince sourit en approbation à mon choix.

Carte de Babylone

La conversation se poursuit et je lui explique que je viens de Grèce et me présente en messagère des Dieux de l’Olympe. Le Prince affiche un vif intérêt et me présente les Dieux de la cité. Eux n’ont pas la même façon de procéder. Personne ne peut ainsi être nommé Dieu de son vivant.
Ishtar, par exemple, est devenue Déesse qu’après sa « disparition ».
J’apprends d’ailleurs qu’Ishtar vivait dans cette villa avant et régnait en temps que Prince de la ville. Elle avait fondé la Ligue de la Clepsydre d’Or pour faciliter le gouvernement et le développement de la cité. A sa disparition, Jastur a pris le relais.

Jastur me décrit la situation à Babylone. 27 Immortels y résident, avant notre arrivée… ou peut-être 28 car des rumeurs font état d’un infant créé sans autorisation du Prince. Un sujet sur lequel le Prince serait d’ailleurs ravis d’en apprendre plus…

Aeshala, le "sujet d'étude" de KallicéLa nuit touche à sa fin et je retourne vers l’auberge où je croise Cush et Aoyuntaï. Ils ont trouvé où dormirent et semblent s’inquiéter pour moi. Je les rassure et regrette presque ne pas avoir choisi l’immense zone mal famée. Nous aurions eu certes du travail et des ennuis mais nous aurions pu nous y mettre ensembles. Tant pis.

Je monte à ma chambre et me rends compte que je viens d’interrompre quelque chose. Ecuménas et Aëshala ont beau faire comme si de rien n’était je sais qu’il se passe quelque chose entre eux. Il faudra que j’en parle à Kallicé. Elle a beaucoup de projet pour sa jeune apprentie et je ne suis pas sûre qu’une relation amoureuse avec une goule entre dans ses plans.


La nuit suivante, je prends mes marques dans mon quartier. Je présente à Ecuménas quelle style d’habitation je voudrais et le charge de commencer les recherche durant la journée suivante. Je repère également un mortel local qui semble très bien connaître la ville et a très bonne réputation. Je le séduis et l’engage aussitôt. Il sera chargé de retrouver l’alchimiste et d’en apprendre un maximum sur lui.

Le quartier commerçant, ravitaillé par bateau

Ceci fait, je me dirige vers le temple d’Adad où vit Sârdhanapal. Le temple est assez majestueux. Deux immenses braséros diffusent une fumée sans que des flammes n’apparaissent. Un hôtel sacrificiel pour les taureaux trône devant l’entrée. Je m’annonce en tant que daeva et je suis aussitôt accueillie à l’intérieur.
Le Temple d'AdadSârdhanapal est une femme superbe, originaire d’inde, et vêtue de vêtements courts, en partie translucides et richement ouvragés. Une petite assemblée de mortels discute autour d’elle.
De suite elle vient à moi et me salue. Je me présente et entame la conversation. Je suis ravie de voir que le contact est très positif.

Sârdhanapal m’instruit un peu plus sur les secrets de Babylone et de sa politique. Sârdhanapal n’est pas beaucoup plus vieille que moi. Bien moins que Jastur ou même Parsiphal. Mais elle a les responsabilités de primogène pour des raisons politiques. Jastur est déjà Prince et le titre ne pouvait lui revenir à lui ou à son infant.

Sârdhanapal en pleine danse Je présente à Sârdhanapal le monde de l’Olympe et elle me détaille à son tour la situation à Babylone. Le clan est très présent et largement dominant, en influence si pas en effectifs. Avant l’arrivée de Météra et moi, nous étions cinq : elle-même, Jastur, Parsiphal, Gardjina et Afid, infant de Gardjina.
Sârdhanapalm’apprend aussi que le Prince n’est pas forcément apprécié par tout le monde en ville. Beaucoup regrettent Ishtar et pense que la situation était mieux gérée avant, lorsqu’elle était Prince. La ligue de la Clepsydre d’or semblait plus puissante lorsque la déesse de la Guerre et de l’Amour la dirigeait. Le comportement hautain et méprisant du Prince n’est pas pour faciliter les choses.

J’évoque avec elle la ligue des Enfers, que je connais bien. En retour, elle me présente la Ligue de la Sorcière, à laquelle elle appartient. La philosophie de base de la ligue, plus tourner vers l’avant que repliée sur ses regrets, me semble déjà plus intéressante que d’autres ligues que j’ai pu découvrir.

La conversation se poursuit une bonne partie de la nuit et je rejoins mon quartier peu avant l’aube.

Demain il faudra que je parle avec Kallicé au sujet de son apprentie. Rencontrer les autres et faire le point sur ce que chacun a appris serait également profitable. Kallicé ainsi que les deux inséparables gangrels savent dans quel quartier je réside et que le coin est sûr. Il est donc probable qu’ils viennent ici demain. Ce sera en tous les cas beaucoup plus simple que si je dois me rendre dans la zone dangereuse dont Kallicé a hérité. Espérons qu’ils aient le même raisonnement que moi.


- Conteur :

  • Benoît

- PJ présents :


Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

15 mai 2011 - Remise en route du forum

Le forum de la guilde d’Altaride a connu, au fil des années, bien des déboires ! Les versions se (...)

30 décembre 2009 - Forum SpipBB

L’interface Spip servant de cœur à notre site web, le forum fusionne maintenant avec le reste, (...)

8 décembre 2009 - Mise à jour du forum

Le forum, qui était en 3.0.1, est en cours de mise à jour vers la dernière version en date, la (...)

7 septembre 2009 - Spip 2 Le Retour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise à jour de notre interface Spip, qui passe en version 2. (...)

10 octobre 2008 - Inscription obligatoire pour les commentaires

Suite à une importante vague de spam sur les commentaires des articles, il est désormais (...)