La Maison d’Inis

Journal d’Iridha - partie du 28/04/2010
lundi 3 mai 2010
par  GIOM
popularité : 91%

Arrivés dans la ferme fortifiée qui héberge ceux qui ont enlevé Pâris, nous nous sommes barricadés à l’intérieur d’une des habitations. Cassandre m’assure que nous pouvons faire confiance à Hélène pour nous protéger durant la journée. Nous laissons donc le sommeil nous gagner.

Des gouttes de sang perlent dans ma gorge et je me réveille brusquement. Je retiens une envie bestiale de mordre et aperçoit Théanor au-dessus de moi. La maison est encerclée m’explique-t-il. Ils préparent un assaut. J’écoute et entend le bruit des soldats qui s’organisent à l’extérieur. J’utilise la même méthode que Théanor pour réveiller Cassandre. La méthode est presque trop efficace et Cassandre se jette sur moi et se saisit de mon bras. Le plaisir est intense et je profite de l’occasion qui se présente. Je me saisis à mon tour de son bras et nous roulons sur le sol dans une communion intense... avant que Théanor ne nous sépare.

La cour intérieur s'animeLe jour est encore présent. S’ils ouvrent la porte de la fermette maintenant, nous risquons beaucoup. Nous fortifions donc l’accès d’une épaisse poutre qui était déjà déplacée contre le mur et attendons au maximum que le jour passe. Mais le soleil est encore là quand ils essaient enfin d’enfoncer la porte. Ils ont l’air surpris de sentir une résistance et commencent à douter. Je saisis l’occasion pour les menacer d’une voix assurée. Ils savent maintenant que nous sommes éveillés et doutent d’autant plus. Théanor et Kallicé se mettent à leur tour à les intimider. Kallicé affirme même avoir été l’amante de l’un des gardes, dont elle a sans doute entendu le nom en fin de soirée. La panique n’est pas loin de gagner leurs rangs et le garde incriminé est écarté vers la tour... mais le maître sorcier Nikoïos les ragaillardit. Peu de temps après, des flèches enflammées viennent se figer dans le toit de notre refuge. Nos adversaires semblent connaître nos faiblesses.

Le soleil semble enfin décidé à se coucher après cette journée interminable.

Théanor et Cassandre sortent en premier. Je les suis, profitant de leur Cassandre, princesse de Troie protection. Nos adversaires ne semblent pas rassurés d’avoir à affronter des dieux descendus de l’Olympe. Ils se sont regroupés dans leur donjon. Seuls sept adversaires nous font fasse à l’extérieur de celui-ci. Théanor les menace un peu en faisant tournoyer sa lame pendant que Cassandre frappe son bouclier en criant.. si bien que trois d’entre eux fuient vers l’intérieur du donjon. Il ne reste plus qu’une sorte de guerrier nordique torse-nu armé d’une énorme massue, un guerrier gigantesque aux allures de bûcheron avec un pieu pointu, une étrange jeune femme brune en robe et le capitaine en armure. Je profite de l’occasion pour leur ordonner de nous livrer les prisonniers. Nos ennemis hésitent et sont tentés par cette idée mais avant que la décision ne soit prise, Cassandre pousse son cri de guerrière et charge dans le tas. Belle et musculeuse mais pas très maligne comme alliée. Confiant, Théanor charge à sa suite et je me porte à leur niveau. Notre confiance est soudainement entamée quand Cassandre s’écroule sur le sol. La femme ennemie et ses étranges psalmodies en sont certainement la cause ! Je l’attaque immédiatement et ma dague lui perce la chair à plusieurs reprises. Kallicé arrive à son tour et surprend la femme en la mordant dans le cou. Cette adversaire réglée, je me dirige vers Cassandre, toujours au sol, un pieu planté à l’emplacement du cœur. Le bûcheron se met en travers de mon chemin et, laissant son pieu planté dans Cassandre, il dégaine lui aussi une dague. Une fois de plus ma lame entame ses chairs avec vivacité mais l’adversaire est un véritable guerrier cette fois. L’étranger nordique vient à son aide et face à deux Guerrier barbare venu du nordadversaires les coups portés me sont mortels... ou auraient dû l’être. Quel bonheur d’être immortelle ! Prise dans la rage du combat, téméraire jusqu’au bout, je ne tiens pas compte de mes blessures et poursuis. Kallicé a laissé la sorcière et est venue retirer le pieu de Cassandre. La femme ennemie, encore en vie, s’est repliée en rampant jusqu’à l’intérieur du donjon où trois archers profitent de chaque opportunité pour tenter de nous arroser de leurs traits. Kallicé porte son attention sur le bûcheron et m’aide à l’achever. Théanor et Cassandre font battre en retraite le guerrier nordique et achève le chef des brigands. La porte du donjon s’est fermé et tous deux profitent de l’obscurité pour fuir. Théanor se protège des flèches avec le corps du capitaine pendant que Cassandre se couvre avec son bouclier.

Kallicé et moi portons notre proie hors de portée des archers au pied de la tour et buvons un peu de sang, durement acquis. Kallicé ne semble pas avoir remarqué que l’humain vient de succomber et continue de boire avidement. Quelques secondes plus tard elle pousse des cris de douleurs et se roule sur le sol pendant de longues minutes. Théanor et Cassandre sont courageusement partis et seule ou même avec Kallicé je ne pourrai prendre d’assaut le donjon. Avant de ne quitter les lieux, je séduis cependant une fermière dans une des maisons de la cour pour lui boire quelques gouttes supplémentaires de ce sang si savoureux. Kallicé ne s’inquiète pas de précautions et attrape chacun des trois enfants sans leur demander leur avis et leur boit à chacun quelques gouttes. Parfois son absence d’humanité m’inquiète.

Une fois rassasiés, nous partons à notre tour et rejoignons Cassandre et Théanor hors les murs. Je convaincs Cassandre de rester cachée près de la maison d’Inis pour surveiller les allées et venues de nos ennemis tandis que je vais chercher du renfort à Troie. Théanor et Kallicé m’accompagnent et nous faisons halte à la grotte juste avant que le soleil ne viennent vaincre la nuit.

Le soleil ne tardera pas à se lever de nouveau sur la Maison d'inis

Une journée de repos nous fera du bien mais d’autres questions se posent. Supposé que je puisse rentrer dans Troie, convaincre Hector de nous porter aide est peut-être faisable mais comment faire sortir une petite troupe en-dehors d’une ville assiégée ? Une équipe plus restreinte mais composée de dieux serait peut-être plus efficace ? Ou alors... ou alors chercher de l’aide parmi les assiégeants plutôt que les assiégés... pour les trahir ensuite. À moins que servir un autre dieu puissant parmi les assiégeants plutôt que le prince-dieu Éryx ne soit la solution... Après tout la collaboration avec Kallicé et Théanor n’a pas été si mauvaise. Et quel serait l’avis d’Homère ? Ce dieu que tout le monde craint et qui joue un rôle secret dans cette guerre. Peut-être est-ce lui que je devrais contacter en premier lieu. Et quid d’Hélène disparue ? Enlevée par les brigands de la Maison d’Inis tout simplement ? Mais que faisait Théanor réveillé avant nous autres ? Comment a-t-il pu se réveiller simplement en entendant de vagues bruits dehors alors que nous dormions d’un sommeil de morts ?


- Conteur :

  • Benoît

- PJ présents :

  • Théanor (Darsh)
  • Kallicé (obiwan)
  • Iridha (giom)

Navigation

Mots-clés de l’article

Articles de la rubrique

Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

15 mai 2011 - Remise en route du forum

Le forum de la guilde d’Altaride a connu, au fil des années, bien des déboires ! Les versions se (...)

30 décembre 2009 - Forum SpipBB

L’interface Spip servant de cœur à notre site web, le forum fusionne maintenant avec le reste, (...)

8 décembre 2009 - Mise à jour du forum

Le forum, qui était en 3.0.1, est en cours de mise à jour vers la dernière version en date, la (...)

7 septembre 2009 - Spip 2 Le Retour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise à jour de notre interface Spip, qui passe en version 2. (...)

10 octobre 2008 - Inscription obligatoire pour les commentaires

Suite à une importante vague de spam sur les commentaires des articles, il est désormais (...)