Extrait de journal intime #65

Mæsa Sorisam
lundi 28 mai 2007
par  Benoît
popularité : 91%

Cher journal,

Tylnia est partie.

Je ne sais pas comment le dire, c’est une histoire si compliquée, qui mêlait joies et tristesse, mais qui s’achève dans la solitude.

Le mariage de Mirandaa était la cérémonie la plus émouvante que j’ai jamais pu voir. Loin des grandeurs majestueuses de la cathédrale de Hurlevent, loin de l’austérité de la chapelle de Comté-du-Nord, nous nous étions réunis au sommet de ce Colosse jumeau de Farast, au cœur de la jungle, avec les ramures des arbes pour seule voûte, les chants des oiseaux exotiques pour chœur.

Il y avait du monde, beaucoup de gens que je ne connaissais pas, mais l’ambiance était chaleureuse. J’étais un peu trop tendue par l’absence de Tylnia et la pression de l’organisation. Lorelin avait réellement décidé d’abandonner son rôle de témoin à la dernière minute, bouleversant mes textes. Ça devait surtout beaucoup affecter Mirandaa mais je ne pouvais plus y faire grand chose. Finalement, c’est moi qui suis devenue témoin - ma première fois ! - et j’ai laissé de côté mon rôle d’assistance de la prêtresse Frigga.

Je ne sais pas pourquoi mais la fin du mariage m’a plongée dans une profonde mélancolie. En plus, comme une idiote, j’étais tellement dans la lune que je n’ai pas vu le rebord et je suis tombée ! Je me suis fait sacrément mal, d’ailleurs, vu que c’est plutôt haut, même si j’ai pu me raccrocher à une corniche un peu plus bas.

Tylnia est arrivée après, pour la fête. Elle ne m’a pas adressé un regard, c’était au-delà de mes forces. Moi qui pensais pouvoir la reconquérir puisque je restais persuadée que ses sentiments avaient laissé des traces en elle, ma conviction s’en trouva fort ébranlée. Si ma technique maladroite de l’autre soir consistant à me sécher en public et revêtir des vêtements qui me font encore rougir de honte semblait avoir attiré l’attention de Tylnia, elle ne paraissait pas s’en souvenir ni s’en émouvoir en me revoyant. Je prenais douloureusement conscience que la Tylnia que j’avais connue était très différente de celle qui se tenait devant moi, riant et buvant avec les autres comme si j’étais un fantôme...

Je croyais que jamais je ne pourrais être plus triste.

J’en étais à ruminer ma détresse quand c’est finalement Rennard, le gardien du bateau de la guilde, qui est venu me parler. Je pensais que c’était un rustre mais c’est lui qui finalement a su prêter l’oreille à mes lamentations. J’ignore ce que j’aurais fait sans son intervention, jamais je ne m’étais sentie aussi mal... C’est un pirate, ce Rennard, mais ça m’est bien égal. Il a été assez gentil pour chercher à me consoler, c’est déjà plus que je ne l’espérais.

Et puis Tiliae est arrivée.

J’ai du mal à cerner cette fille.

Quelque part, c’est une concurrente, une rivale. Avec Mirandaa, elle fait partie du trio d’amantes de Tylnia, de celles qui pourraient garder une emprise sur son cœur. Mirandaa étant mariée, Tiliae devient forcément l’adversaire.

Pourtant elle est gentille... Est-ce que c’est pour mieux me contrôler ?

J’ai tellement été trompée que je vois le mal partout, mais j’ai trop peur pour redonner ma confiance.

Tiliae m’a détruite. Pendant que je pleurais dans mon coin, sans oser aller parler à la femme de ma vie, elle y est allée. Elle lui a montré des images du passé, elle a évoqué de vieux souvenirs. Et Tylnia s’est rappelée de fragments. Elle s’est rappelée de Tiliae, évidemment.

Qu’elle l’aimait, avant.

Tylnia a embrassé Tiliae.

[tache d’une larme sur la page]

J’ignore si elle m’a avoué ça pour être honnête avec moi ou pour se garantir que je ne serais plus un obstacle. Comme Brendel avant elle, elle m’a dit que Tylnia était encore amoureuse d’elle. Qu’elle le lui avait dit, même pendant que j’étais encore avec Tyl.

Comment est-ce possible ? Pourquoi Tyl m’aurait-elle ainsi menti, caché une si terrible vérité ? Certains disent qu’on peut aimer deux personnes à la fois. Moi je n’y crois pas. Tylnia avait forcément une préférence au fond de son cœur, qu’il soit humain ou démoniaque.

Elle ne m’a jamais aimé.

C’est forcément ça, il faut que ce soit ça.

J’ai tout simplement été trompée du début à la fin.

Et toute ma nouvelle vie n’est qu’un sinistre mensonge.

Sans Tylnia pour m’attirer dans ses filets, jamais je n’aurais quitté l’Ordre de la Lumière. À l’heure qu’il est je serais prêtresse aux côtés de Laurena et mes amies du couvent seraient encore des amies. Je n’aurais pas tout sacrifié pour intégrer les Gardiens de la Flamme et être auprès d’elle, je... Bah, c’est idiot. De toute façon, comment savoir ce qui me serait arrivé ? Je n’aurais pas autant souffert, ça c’est certain.

La question, qui n’est pas facile, c’est que faire désormais ?

Si les idéaux des Gardiens sont apparemment dignes d’intérêt, c’est Tylnia qui restait finalement ma principale motivation dans cette nouvelle vie.

Elle n’aura pas duré longtemps, la nouvelle vie !


Sites favoris


26 sites référencés dans ce secteur

Brèves

12 août 2018 - Nouvelle URL pour le forum des Altariens

L’adresse Internet du forum des Altariens est désormais la suivante : http://altaride.forumactif.com

30 avril 2013 - Réouverture du site des Altariens

Bonne nouvelle !
Le site de la guilde d’Altaride a migré vers son nouveau serveur, qui est (...)

26 avril 2008 - Projet de portail altarien de jeux de rôle

Bon, histoire de lancer un sujet polémique...
Star Wars Guerre Civile est une campagne de jeu (...)

26 septembre 2007 - Le retour du site

Bienvenue à nouveau dans nos pages !
Après une petite période compliquée au niveau de la gestion (...)

4 septembre 2006 - Maintenance du site

La Guilde d’Altaride se modernise et s’est procuré un nouvel hébergement.
Le site est donc (...)