Chasseurs Impériaux

Le fer de lance de la Marine Impériale
mardi 22 février 2005
par  Savatte
popularité : 91%

Série des TIE

- Initiée par l’ingénieur Raith Sienar du temps de l’Ancienne République, la série de chasseurs TIE est sans conteste celle qui aura vu le plus de modèles différents, plus d’une dizaine au total.

- Malgré les évolutions au fil des modèles, les TIEs possèdent des caractéristiques communes : un système de propulsion basé sur un double moteur ionique (d’où le nom de T.I.E. : Twin Ion Engine), ou double moteur ionique, une alimentation basée sur des panneaux solaires, et généralement un équipement minimaliste, tant au niveau des systèmes de survie que de l’hyperpropulsion. Tout équipement "superflu" est supprimée, de manière à obtenir un appareil peu onéreux.

JPEG - 14.8 ko
Chasseur TIE

- Produit en masse, le TIE/ln est le chasseur de base de l’Empire. Construit pour être le chasseur le plus agile et le plus rapide de son époque, il ne possède ni boucliers, ni systèmes de survie, ni hyperpropulsion, et est doté d’un armement léger. En dépit de ces carences, le chasseur TIE répond à la menace du chasseur rebelle de l’époque, le Y-wing.

- Le chasseur TIE est faiblement armé : deux canons-laser seulement, placés sous le cockpit sphérique. Ces canons lasers sont produit par Sienar dans le système Wakeelmui, et sont des modèles standards, compatibles avec de nombreux modèles de TIE pour diminuer les couts de production. Malheureusement, ces modèles sont moins puissants que ceux du X-wing, malgré une cadence de tir plus élevée.

JPEG - 14 ko
Intercepteur TIE

- Suite à l’entrée en fonction de puissants chasseurs rebelles, tels que le X-wing, le chasseur TIE perd l’avantage en combat rapproché, en raison notamment de sa puissance de feu médiocre.

- En se basant sur les travaux menés sur le TIE Avancé expérimental du Seigneur Vador, Sienar développe alors un nouveau modèle de chasseur, plus rapide et plus agile, mais surtout doté d’un armement plus puissant, qui pourra assurer les missions de supériorité spatiale contre les chasseurs de l’Alliance.

- L’Intercepteur TIE possède 4 canons-laser Sienar L-s9.3, utilisables indépendamment, couplés ou par quatre, qui sont assez puissants pour venir à bout des écrans déflecteurs des chasseurs rebelles. L’intercepteur TIE est le premier modèle de Sienar Fleet Systems armé de 4 canons-laser. Cette grande puissance de feu, rendue indispensable pour contrer les chasseurs de l’Alliance, sera reprise pour d’autres modèles, notamment le Défenseur TIE. Certaines versions améliorées de l’intercepteur seront même dotées de lances-missiles à concussion et de boucliers, mais en nombre très limité.

JPEG - 12.5 ko
Bombardier TIE

- Lors de bombardements planétaires, les civils sont très souvent les premières victimes. De ce constat est né le projet du Bombardier TIE. Sa précision millimétrique devait éviter tout dommage collatéral.

- En plus de ses qualités de bombardier planétaire, le TIE/sa est également adapté au combat spatial contre les vaisseaux lourds de l’Alliance Rebelle. Au départ peu nombreux, ces derniers ont commencé à représenter une menace pour la flotte impériale, notamment depuis que les Mon Calamari ont rejoint la Rébellion. Vulnérable face aux chasseurs adverses, le Bombardier TIE emporte avec lui en contrepartie une importante quantité de torpilles et missiles.

- Malgré cet armement, et en raison de sa lenteur et sa manoeuvrabilité médiocre, le TIE/sa constitue une proie facile pour les chasseurs de l’Alliance, notamment les A-wing, chargés d’intercepter les bombardiers. C’est pourquoi ils sont en général couverts par plusieurs chasseurs TIE.

JPEG - 13.8 ko
Défenseur TIE

- Le Défenseur TIE est un projet de chasseur impérial avancé développé peu avant la bataille d’Endor. Les essais furent conduits dans le plus grand secret par les plus haut gradés de l’Etat-Major impérial à partir du prototype TIE/ad x7, et quelques exemplaires furent alloués à des escadrons d’élite de la Marine Impériale. La première mission de combat du Défenseur fut de mettre un terme à la rébellion de l’Amiral Zaarin, qui tenta de renverser l’Empereur par un coup d’état militaire, en utilisant les nouveaux chasseur impériaux TIE avancés. C’est au cours de cette campagne secrète que la puissance du Défenseur apparaît pour la première fois.

- Le concept marque un tournant radical dans la politique de Sienar, et admet implicitement le bien-fondé des tactiques de l’Alliance Rebelle : le Défenseur est en effet doté d’écrans déflecteurs Novaldex, d’une puissance de feu considérable, et d’un système d’hyperpropulsion. Tout comme les vaisseaux rebelles, le Défenseur est un chasseur à long rayon d’action doté d’une forte autonomie. Son prix est en rapport avec ses performances : à 300.000 crédits l’unité, le Défenseur est plus de 5 fois plus cher qu’un TIE/ln.

- L’armement n’est pas en reste : 4 canons-laser utilisables indépendamment ou couplés, 2 canons à ion, et 2 lance-missiles pouvant être équipés à la fois de missiles à concussion et de torpilles à proton. C’est sans conteste le vaisseau le mieux armé de la flotte impériale.

Autres chasseurs

Il existe de nombreux autres chasseurs :
- TIE Vanguard
- TIE Drone
- TIE Avenger
- TIE Phantom
- TIE Cimeterre
- TIE Dagger
- TIE Hunter
- TIE Agresseur

et bien d’autres.


Sites favoris


26 sites référencés dans ce secteur

Brèves

12 août 2018 - Nouvelle URL pour le forum des Altariens

L’adresse Internet du forum des Altariens est désormais la suivante : http://altaride.forumactif.com

30 avril 2013 - Réouverture du site des Altariens

Bonne nouvelle !
Le site de la guilde d’Altaride a migré vers son nouveau serveur, qui est (...)

26 avril 2008 - Projet de portail altarien de jeux de rôle

Bon, histoire de lancer un sujet polémique...
Star Wars Guerre Civile est une campagne de jeu (...)

26 septembre 2007 - Le retour du site

Bienvenue à nouveau dans nos pages !
Après une petite période compliquée au niveau de la gestion (...)

4 septembre 2006 - Maintenance du site

La Guilde d’Altaride se modernise et s’est procuré un nouvel hébergement.
Le site est donc (...)